Initiatives citoyennes Cluny

Document d’intention pour un groupe d’initiatives citoyennes

L’expression des citoyens  sur les projets qui les concernent n’est que rarement  demandée dans la démocratie actuelle. D’où, frustrations, colères, dépit, voire désintérêt, qui sont des ressentis  courants dans la population.

Ceci n’est pas une fatalité. Beaucoup de ressources qui existent et vivent chez les citoyens sont mobilisables.   Cela passe  par l’expression des besoins profonds qui les animent : ils sont légitimes et ne peuvent pas admettre d’être balayés au nom d’un principe de réalité décrété d’en haut, sur des critères qui échappent. Une énergie d’initiative est à valoriser, en cohérence et soutien mutuel pour des projets qui font sens sur le territoire.

Un lien aux élus, dont le rôle est essentiel dans la gestion territoriale, peut se réinventer avec les citoyens en tant que force de proposition.

Une veille aux projets imposés de façon parfois brutale, venant d’une gestion politique ou administrative, mais aussi d’un sans-gêne économique, est nécessaire.

L’intention présente est donc de faire émerger un lieu où les besoins citoyens se reconnaissent, et où ils deviennent force d’initiative.  Car s’ils peuvent se dire, ils  trouveront des synergies, des appuis concrets à la réalisation.

Nous n’avons pas de prétention représentative, mais ressentons une responsabilité (= capacité de répondre) citoyenne, qui ne peut se contenter de plainte  ou de revendication, mais incite à  se  donner les moyens d’agir, et de s’exprimer en amont des projets qui concernent le territoire. La responsabilité, c’est d’assumer ensemble (ensemble = à géométrie variable), mais c’est aussi d’avoir la préoccupation du bien commun, qui permet à chacun d’exister.

Alors comment ?

Bien sûr la rencontre est au cœur de ce « possible ».

Les sujets mis sur la table pourront être abordés d’autant plus à fond (avec sens et pragmatisme) que la forme des rencontres humaines sera respectueuse de chacun. Des techniques d’intelligence collective sont mobilisables pour cela.

Pour devenir des projets concrets, des liens sont à inventer, sans à priori, avec les instances officielles, élus et administration et les réseaux associatifs existants.